voir les images
Origines
La recherche d’un outil éducatif faisant la promotion de la paix a abouti à un stage d’un mois en France auprès de l’association de « l’Ecole de la paix de Grenoble ». Nous avons ramené un programme thématique de l’exposition–jeu que présente cette association dont l’idée initiale vient du : Stichting Vredeseducatie, Pays Bas. Il existe d’autres adaptations de par le monde.
Le « sentier de la guerre ou comment l’éviter » proposé par « l’Ecole de la Paix » de Grenoble a fait l’objet d’une adaptation par 7 rwandais: de la Commission Unité et Réconciliation, du Ministère de l’Education, du Ministère de la Jeunesse, de l’association UMUSEKE, de l’association des Guides et de l’ONG Aide et action.

Objectif global du programme
Apprendre aux enfants et aux jeunes les étapes nécessaires dans l’analyse des situations qui nous entourent : Découvrir, questionner / se questionner, choisir sa réponse et agir.

Les objectifs spécifiques de chaque thème du sentier de la paix
THEME 1: JE N'EN CROIS PAS MES YEUX
Objectif : Faire comprendre à l'enfant que ce qui est sûr pour les uns ne l'est pas nécessairement pour les autres, mais que ça ne doit pas conduire à des situations de conflit.
Etre conscient de cela, bien connaître ses propres limites, c'est déjà un pas vers la compréhension mutuelle.
THEME 2 : GENERALISATION, FAIT OU OPINION, PREJUGE, SUSPICION
Objectif: Le thème met en évidence l'importance de vérifier l'exactitude d'une affirmation, d'un fait.
THEME 3: LES RUMEURS
Objectif: Le thème met en évidence l'importance de vérifier l'exactitude d'une affirmation, d'un fait.
THEME 4: DIFFERENCES ET RESSEMBLANCES
Objectif: Apprendre à l'enfant de respecter l'autre tel qu'il est.
Ce thème aide l'enfant à comprendre que chacun est unique, et qu'il faut se compléter dans tous ce qu'on fait.
THEME 5: LA DISCRIMINATION
Objectif: Apprendre à l'enfant que l'être humain est d'une grande valeur et qu’il a droit au respect quel qu’il soit
THEME 6: LE BOUC EMISSAIRE
Objectif: Apprendre à l'enfant de dire la vérité, d'accepter ce qu'on a fait volontairement ou involontairement, de ne pas accepter d'être désigné ou de désigner les autres comme bouc émissaire.
THEME 7: J Y VAIS J Y VAIS PAS
Objectif: Apprendre à l'enfant de prendre le temps de penser avant d'agir, et d'accepter les conséquences de ses propres décisions.
THEME 8: UN MONDE POUR TOUS
Objectif: Apprendre aux enfants que c'est à eux de s'organiser, de construire et de faire vivre les règles qui favorisent la liberté et l'égalité, au service de chacun et de nous tous.
--------------------------------
Résumé du sentier de la paix
L’histoire nous livre une documentation très riche à propos des guerres mais bien maigre sur la paix.
La guerre peut être vue avec les défilés victorieux, une multitude d’armes et d’uniformes d’apparat qui flattent. Elle peut exprimer les images de destruction et les souffrances humaines par l’image ou l’écriture. Il est beaucoup plus difficile de produire des images exprimant la paix et de produire des scénarios de construction de la paix.
Nous avons conscience que nous ne devons pas seulement montrer la paix, mais la définir, la construire et la vivre.
UMUSEKE a choisi cette exposition – jeu comme outil, comme moyen novateur d’éducation à la paix. Nous sommes convaincus que la paix est une pratique à mettre sans cesse en œuvre, dans laquelle l’apprentissage est essentiel.
Nous cherchons à ce que les êtres humains puissent vivre ensemble au sein d’un monde ou les besoins primaires sont assurés, faits de relations équitables, où les droits de la personne sont respectés et l’environnement naturel préservé dans les développements économiques nécessaires.

Nous sommes souvent confrontés aux rumeurs, aux préjugés faciles, aux discriminations entre les personnes ou les groupes, à la désignation d’un tel comme bouc émissaire ou à l’illusion de nos sens qui peuvent être de mauvais témoins.
Parfois, nous en sommes, consciemment ou non, les auteurs. Tous les jours, des individus ou des groupes humains en sont les cibles et les victimes. Nous avons la conviction qu’il est possible de ne pas nous résigner à constater les germes de tensions, de guerre et d’injustice, et qu’il est en notre pouvoir de nous engager, avec les enfants et les jeunes, vers une société plus juste.
*   Nous avons choisi d’agir auprès des enfants et des adolescents parce qu’il s’agit d’une éducation devant instruire et former sans options confessionnelles.
*   Nous avons choisi l’éducation car la prévention est plus efficace et moins douloureuse que la résolution des conflits.
*   Nous avons choisi un outil pédagogique basé sur l’analyse des comportements pour utiliser à minima les ressorts moralisateurs et les arguments affectifs.
**   Ces trois points déterminent qu’il s’agit d’une éducation laïque et universelle pour :
Découvrir, questionner / se questionner, choisir sa réponse. Ce sont trois étapes clés de cette exposition – jeu destinée aux enfants de 10 ans et jeunes jusqu’à leur majorité.
La visite accompagnée d’un animateur doit inciter les enfants à participer aux questions, à formuler des avis et à rechercher des solutions et à PRENDRE DES ENGAGEMENTS.

En résumé, voilà la conception des thèmes : L’exposition est divisée en huit thèmes qui sont articulés les uns aux autres, même si chaque thème possède une autonomie de développement.
-------------------
Les huit thèmes
THEME 1: JE N'EN CROIS PAS MES YEUX
Objectif : Faire comprendre à l'enfant que ce qui est sûr pour les uns ne l'est pas nécessairement pour les autres, mais que ça ne doit pas conduire à des situations de conflit.
Etre conscient de cela, bien connaître ses propres limites, c'est déjà un pas vers la compréhension mutuelle.
Ce qui est certain pour les uns ne l’est pas nécessairement pour les autres. Les illusions d’optique nous montrent que nous n’avons pas accès directement à la réalité. Les témoignages nous indiquent qu’il y a interprétation des faits….nous pouvons nous tromper.
Notre perception dépend des stimuli qui nous sont transmis par les cinq sens. Elle opère comme un filtre qui transforme les données du monde extérieur. L’interprétation du réel est aussi influencée par l’émotion du moment présent, par nos expériences passées et par notre milieu socio-culturel. La construction de nos « représentations mentales » aide à la compréhension du monde, et peuvent aussi nous induire en erreur.
La synthèse de ce thème consiste à déclarer que l’objectivité, l’accès à la vérité ne sont pas facile. Les évidences peuvent ne contenir que des apparences et doivent être vérifiées.
THEME 2 : GENERALISATION, FAIT OU OPINION, PREJUGE, SUSPICION
Objectif: Le thème met en évidence l'importance de vérifier l'exactitude d'une affirmation, d'un fait……..
La distinction entre ces mots est nécessaire pour déchiffrer les discours écrits ou parlés. L’absence de confusion entre ces termes éclaire le discours réel.
Généralisations
Observer un cas particulier puis généraliser c’est l’appliquer à d’autres situations, avec tous les avantages et les risques que cela comporte. Une considération générale qui s’applique à un ensemble de personnes ou de choses néglige, oublie, nie le cas particulier. Mettre tout le monde « dans le même sac » est tellement plus facile.
Faits et opinions
Il n’est pas toujours facile de distinguer un fait, « ce qui existe », « ce qui se produit » d’une opinion d’un « point de vue ».Ces deux distinctions relativement positives, la vérification n’étant pas à exclure, sont utiles pour désamorcer les préjugés.
Préjugés et suspicions
Un jugement formulé sur les idées reçues, avant toutes informations, est souvent fondé sur la peur de l’inconnu. Dans ce cas le préjugé est tenace et difficile à supporter pour les autres, surtout ceux qui y sont soumis.
La synthèse de ce thème consiste à conseiller d’écouter véritablement pour éviter de trop interpréter, de vérifier les informations reçues, et de se méfier de nos impressions premières.
THEME 3: LES RUMEURS
Objectif: Le thème met en évidence l'importance de vérifier l'exactitude d'une affirmation, d'un fait.
De source souvent inconnues, une information dont on ne vérifie pas l’exactitude, est interprétée, amplifiée, répercutée. Elle se répand, s’envenime. Vraie ou fausse, elle s’impose comme un fait.
La synthèse s’articule sur une part de l’illusion des sens : il ne faut pas croire ses oreilles et sur la nécessité de vérifier les informations. Elle démontre les méfaits des préjugés qui soutiennent souvent le contenu de la rumeur. Elle prépare le thème de l’absence de compréhension des différences du quatrième thème.
THEME 4: DIFFERENCES ET RESSEMBLANCES
Objectif: Apprendre à l'enfant de respecter l'autre tel qu'il est.
Ce thème aide l'enfant à comprendre que chacun est unique, et qu'il faut se compléter dans tous ce qu'on fait.
Habitudes de vies variées, de goûts différents…chacun de nous est unique, c’est une richesse. Nous glissons du constat des différences, à la généralisation abusive, aux préjugés. Dans certains excès on abouti à la rumeur et au bouc émissaire.
Le constat des ressemblances est beaucoup moins fréquent, il est pourtant porteur du message de l’universalité de l’être humain.
La synthèse repose sur la mise en avant des attitudes qui marquent le respect de l’autre et dans la recherche de ce qui nous unit plutôt que de ce qui nous sépare.
THEME 5: LA DISCRIMINATION
Objectif: Apprendre à l'enfant que l'être humain est d'une grande valeur et qu’il a droit au respect quel qu’il soit
A partir de faits déformés ou mal interprétés, à force de généralisations hasardeuses ou malhonnêtes, les différences deviennent source de rejets amplifiés par les rumeurs et les manipulations. Exclu parce que handicapé, rejeté du fait de sa nationalité, de son sexe, interné pour des raisons politiques, inquiété à cause de sa religion… voici quelques exemples de discriminations.
Ceux qui désignent le bouc émissaire, souvent des cas personnalisés, glissent vers la discrimination de l’autre, aveuglément.
La synthèse doit démontrer l’enchaînement logique des processus simples que sont toutes les formes d’acceptations, sans vérifications. Le schéma peut être rompu par la prise de conscience des processus. Il faut comprendre ce qui est sous la situation apparente, se méfier de nos choix et de nos actes impulsifs, déchiffrer le sens caché des événements.
THEME 6: LE BOUC EMISSAIRE
Objectif: Apprendre à l'enfant de dire la vérité, d'accepter ce qu'on a fait volontairement ou involontairement, de ne pas accepter d'être désigné ou de désigner les autres comme bouc émissaire.
Solution de facilité pour les responsable ou choix désespéré pour le groupe qui vit une situation difficile. Jeu cruel quelquefois. Il est choisi parce que différent, faible, désigné coupable par de multiples rumeurs. Le bouc émissaire est rendu responsable du malheur des autres, il permet d’éviter l’affrontement aux faits, d’aborder les problèmes en face.
Participer à la désignation d’une personne, ou d’un groupe, comme bouc émissaire, être ou se sentir bouc émissaire, font partie des relations douloureuses que nous vivons.
La synthèse consiste à montrer l’enchaînement des processus décrits dans les thèmes précédents. Pour désigner un bouc émissaire il faut s’abstenir d’appliquer les consignes précédentes, et inversement, aussi faut-il les faire répéter aux enfants.
Cette synthèse introduit l’idée d’une recherche : quel véritable problème se cache derrière la désignation du bouc émissaire. Il ne suffit plus de suivre une ligne neutre globale de vérifications si l’on veut combattre les ressorts de la désignation.
THEME 7: J Y VAIS J Y VAIS PAS
Objectif: Apprendre à l'enfant de prendre le temps de penser avant d'agir, et d'accepter les conséquences de ses propres décisions.
Savoir dire non, savoir dire oui, cela n’est pas toujours facile. Le poids des habitudes, des traditions, le poids du regard des autres, l’insistance d’un camarade…. nous empêchent parfois de nous poser la question «Cela est-il bien ? » et de distinguer ce qui est juste et ce qui est faux ou douteux.
Avoir le courage d’affronter ces pressions, construire son avis, oser faire ses propres choix est difficile. Les circonstances augmentent la difficulté quand il faut s’opposer aux actions douteuses.
La synthèse se fait ici sur la nécessité de choisir et d’agir en utilisant les moyens de réflexions que nous avons découverts dans les thèmes précédents.
Il est important de démontrer que les thèmes se soutiennent les uns les autres et qu’ils ne sont traités séparément que pour effectuer une bonne analyse.
THEME 8: UN MONDE POUR TOUS
Objectif: Apprendre aux enfants que c'est à eux de s'organiser, de construire et de faire vivre les règles qui favorisent la liberté et l'égalité, au service de chacun et de nous tous
  C’est une synthèse positive
Lorsque deux personnes, deux cultures se rencontrent, il se produit un choc dû à leurs différences. Plusieurs attitudes en découlent : l’affrontement, l’indifférence, la tolérance, l’échange. Beaucoup de germes des conflits et des guerres proviennent des incompréhensions et des attitudes de repli sur soi. La peur par absence de connaissances.
Partir de ce qui nous relie. Choisir de vivre ensemble. Construire ses choix par la connaissance vérifiée. Bâtir un monde ou les règles sont acceptées par tous.
Et nous retrouvons ici une part du préambule :
« Nous cherchons à ce que les êtres humains puissent vivre ensemble au sein d’un monde ou les besoins primaires sont assurés, faits de relations équitables, où les droits de la personne sont respectés et l’environnement naturel préservé dans les développements économiques nécessaires. »
--------------------